Dossier : Définir une stratégie achat

Devant l’émergence des dynamiques de mutualisation, les organisations de l’Economie Sociale et Solidaire sont rejointes par la nécessité de définir leur stratégie achat.

Parmi les différentes actions à mettre en œuvre une des priorités est l’axe organisationnel :

Où en est mon association? Qui travaille sur quoi ? Travaille-t-on ensemble ? Que faut-il mutualiser ? A quel niveau mutualiser (services, établissements, associations, centrale/groupement d’achats) ? Que faut-il internaliser/externaliser ? Quelle organisation interne mettre en place ? Quelles économies peut-on en attendre ? Avec quelle pérennité ? Avec quelle qualité de service ? Et par où commencer ?

Une stratégie achat est un ensemble d’actions visant un but : permettre à l’association de remplir sa mission de la façon la plus efficiente, elle ne se limite pas à quelques négociations ou à un travail de réduction de coûts.

Une stratégie achat est le fruit d’un travail complet d’analyse des dépenses de consommables, prestation et investissements, d’une analyse des pratiques, d’une appréhension de la culture achat de l’organisation. Elle permet de mettre en place un plan d’action et des outils pour son pilotage.

En planifiant les actions à mettre en œuvre, leurs justes délais d’application et le niveau d’économies qu’elles génèrent, le plan d’action achat donne à l’association des marges de manœuvre qui augmentent son efficience.

La stratégie achat est au service de la vision de l’organisation, de sa raison d’être, de ses valeurs. Elle intègre bien sûre une dimension économique, mais elle peut aussi prendre en compte des critères sociaux (économie locale) ou des critères écologiques (développement durable, sobriété, …).